Rechercher

sur ce site


Accueil du site > Résumés des séminaires > Labo > Couches minces d’élastomères nématiques : structures micro- et longueurs macro-

Couches minces d’élastomères nématiques : structures micro- et longueurs macro-

On étudie les limites des structures minces d’élastomères nématiques, c’est à dire, des solides polymériques dans lesquels on ancre des cristaux liquides. Leur intérêt dans les applications repose, entre autres, sur la richesse du couplage opto-élastique qui relie l’orientation du cristal à la déformation de la matrice environnante. Cette phénoménologie émerge dans l’étude rigoureuse des minimiseurs et des suites minimisantes dans un problème asymptotique de réduction de dimension et relaxation, pour des énergies non-convexes avec perturbation singulière.

L’analyse met en évidence les relations entre phénomènes différents (élastiques et optiques), évoluant à des échelles différentes, convergeant dans des topologies différentes aussi bien qu’à des vitesses différentes — et pourtant — fortement couplés.

Ceci est un travail en collaboration avec P. Cesana, Uni. Kyushu, et fait partie d’une classe plus large de problèmes que j’emmène sur le plateau de Saclay.


CMAP UMR 7641 École Polytechnique CNRS, Route de Saclay, 91128 Palaiseau Cedex France, Tél: +33 1 69 33 46 23 Fax: +33 1 69 33 46 46