Rechercher

sur ce site


Accueil du site > Résumés des séminaires > Labo > L’influence de la structure spatiale sur les modèles de type prédateur-proie

L’influence de la structure spatiale sur les modèles de type prédateur-proie

Les modèles de type prédateur-proie (systèmes de deux équations différentielles autonomes non-linéaires) sont connus pour exhiber des comportements intéressants en terme de dynamique (solutions périodiques). Plus récemment, il a été montré que certains sous-types de ces modèles pouvaient présenter des patterns (solutions stationnaires stables non homogènes), lorsque des termes de diffusion leur sont associés.

On verra comment l’étude des modèles microscopiques sous-jacents aux modèles considérés dans les études où de tels patterns apparaissent peut remettre en cause les résultats obtenus dans cette direction.


CMAP UMR 7641 École Polytechnique CNRS, Route de Saclay, 91128 Palaiseau Cedex France, Tél: +33 1 69 33 46 23 Fax: +33 1 69 33 46 46